Galerie extérieure, panneau décoratif de J.-G. Mattio et Carielle, 240 plaques en terre chamotée de 20 x 40 cm, décor émaillé au four en émaux stanifères opaques, 3,20 x 6 m.

Décorations Caisse d’épargne (1)

ALICE MATTIO / Ville: TOULON

 

La Caisse d’Epargne de Toulon a été inaugurée le 27 mars 1969.

A l’angle Nord-Ouest de la place de la Liberté cette tour de verre est un modèle de l’architecture urbaine s’inscrivant avec élégance espace et clarté dans le tissu ancien.

Le président Labrosse et son conseil ont souscrit avec joie au projet présenté par l’équipe d’architectes d’Alfred Henry, Jacques Chapon, Jean Beauregard et Emile David. Ils désiraient pour le service du public un édifice clair et commode exécuté avec des matériaux de qualité.

Alfred Henry ayant fait ses études aux Etats Unis, s’inspirait de l’enseignement de son maître Mies van der Rohe. Elle a été labellisée « Architecture du XXe siècle».

Pour l’aménagement intérieur et la décoration il fut fait appel à Jean-Gérard Mattio. Ce denier né en 1927 à Toulon décédé en 1995, fut pendant quarante ans professeur à l’Ecole des Beaux Arts de Toulon en décoration et formation de collaborateurs d’architectes. Il sera l’auteur de motifs décoratifs en céramique ou en sculptures d’acier pour des immeubles et collaborera plusieurs fois à 1’ oeuvre d’Alfred Henry en particulier pour les panneaux en mosaïque de carrelage du stade nautique de Toulon. Ses oeuvres ont été présentées au cours d’une exposition à la Villa Noailles à Hyères.

Jean-Gérard Mattio fit appel à Henry Pertus pour une tapisserie tissée à Aubusson pour la salle du Conseil, à Gilbert Louage pour un très grand panneau entièrement brodé à la main pour le bureau du président. Mobiles elles seront entreposées dans des coffres à Nice au Siège régional de la Caisse d’Épargne après la vente de l’immeuble à TPM.

Les autres oeuvres faisant corps avec la structure immobilière sont toujours présentes mais ont changé de propriétaire avec la vente de l’ancienne Caisse d’Epargne à la COGEDIM qui pour la construction d’un hôtel et d’appartements va détruire les ailes Nord et Sud du Bâtiment.

C’est ainsi que sont promises à une disparition certaine si l’on ne trouve pas des moyens de sauvetage :

  • la fontaine située dans la cour intérieure, de Roger Capron,
  • les céramiques de GY Rolland près du bureau du Président et au bas de l’escalier conduisant à la salle des coffres,

et les réalisation décoratives personnelles de Jean-Gérard Mattio à savoir :

  • Une céramique en terre chamottée mesurant 6m X 3, 20 m, composée de 240 plaques de 20 x 40 cm, décor émaillé au four en émaux stannifères opaques, ornant une galerie
  • Un panneau cinétique en lattes de bois habillant un mur de la salle du conseil
  • Un panneau décoratif en éléments de bois faisant le fond d’estrade de la salle de conférences
  • Une colonne lumineuse en plexi au centre de l’ (escalier conduisant à la salle des conférences

Une dépose soignée de ces oeuvres peut pennettre une réutilisation dans d’autres locaux. Ainsi va-t-il d’un oeuvre architecturale et décorative modèle de son époque que ses concepteurs et réalisateurs voulaient pérenne et témoin de son temps …

You may also like

Leave a comment