Jean-Gérard Mattio, notice biographique

ALICE MATTIO

 

Né à Toulon le 27 mars 1927, décédé à la Seyne sur Mer le 31 décembre 1995. Passe son enfance à Sanary où il dessine et peint « sur le motif» avec ses parents les artistes Laurent et Odette Mattio (Paul Provence ). Evacué dans la Loire en 1944 (le port de Sanary est miné), expose pour la première fois à Roanne, en 1945, dans une galerie et aux Amis des Arts, des aquarelles signées Jean Sanary. En 1947 la famille s’installe à Toulon. C’est le temps de l’Ecole des Beaux Arts et du service militaire. Intérimaire au lycée Peiresc, Jean Gérard devient professeur à l’Ecole de Beaux Arts de Toulon où il enseigne le dessin , la perspective et la décoration . On est en pleine période de reconstruction . La publication du «Modulor» de Le Corbusier coïncide avec ses recherches sur le Nombre d’Or. Il en fera la base de son enseignement et de sa pratique, soucieux d’inscrire l’Homme au sein d’un espace harmonieux.

En 1918, à la demande du Père Eouzan, curé de la paroisse St Vincent de Paul au quartier de Montéty, il trace les plans de la chapelle de la Transfiguration, réalisation où, dans les limites qui lui sont imposées, ses convictions seront les plus visibles. Dans le même temps l’architecte Alfred Henry lui confie l’aménagement et la décoration de la Caisse d’Epargne.

Le président Jean Labrosse désirant faire , à l’heure où l’ on ne parlait pas encore de mécénat d’entreprise ,une oeuvre inscrivant l’art au coeur de la ville, Jean-Gérard fera appel à des artistes locaux confirmés en particulier Henry Pertus et Gilbert Louage dont les tapisseries accrochées dans les bureaux ne sont de ce fait visibles du publique qu’au cours d’expositions .Roger Capron est l’auteur de la céramique décorative de bassin et de la fontaine du jardin intérieur, et Mobélem fournira l’élégant mobilier Knoll.

Par la suite la collaboration de Jean-Gérard Mattio avec Alfred Henry se poursuivre de différentes façons et en particulier avec l’animation murale du Stade Nautique du Port Marchand. Aménagements de magasins , décorations d’immeubles, villas, lui feront laisser de côté ses pinceaux pendant un temps .Il les reprendra plus régulièrement en 1984. Tout ceci en assurant ses cours pendant plus de 40 ans, l’enseignement étant la cause et le but de ses recherches.

You may also like

Leave a comment